La spiruline, une algue déjà cultivée chez les Aztèques

La spiruline, une algue déjà cultivée chez les Aztèques

Peinture AztèquesPeu après l’an 1500, lorsque les Européens abordèrent en Amérique Centrale, ils découvrirent que les Aztèques tiraient des grands lacs salins du centre du Mexique, une sorte de boue bleue. Les conquistadors en avaient d’ailleurs fait mention dans leurs relevés d’expéditions. Notamment Gomara, le secrétaire de Cortès, qui décrivait la technique de production employée : « Ils (les Aztèques) récoltent une sorte de boue bleue-verte qui stagne sur les eaux des lacs de Mexico. Puis ils la font sécher pour en faire des galettes qu’ils consomment ».

Peinture Aztèques

Gomara ne le savait pas mais il fut l’un des premiers à décrire la spiruline. Et cette boue qu’il décrivait était bien sûr la fameuse algue bleue. Le produit s’appelait chez les Aztèques le « tecuitlatl ». Malheureusement, la récolte de la spiruline s’effondra en même temps que l’empire Aztèque et ne fut redécouverte que 4 siècles plus tard.

Si l’on remonte encore plus loin, il existe des preuves montrant que le peuple Maya cultivait déjà la spiruline dans le réseau navigable utilisé pour irriguer les cultures.

A lire aussi :

La spiruline, une algue cultivée chez les Kanembous
La spiruline depuis les années 1960
Spiruline et végétarisme
Critères à prendre en compte pour bien choisir sa spiruline

La spiruline, une algue cultivée chez les Kanembous

La spiruline, une algue cultivée chez les Kanembous

En 1939, un pharmacien de Bordeaux trouva des galettes de spiruline séchée sur un marché du Tchad. Dans les années 1950, un couple de chercheurs français, BRANDILY, en observant vivre la tribu des Kanembous, dans la région du Kanem (Nord-Est du Tchad), s’étonnait que celle-ci ne présente aucune carence ni malnutrition alors que dans tous les pays du Sahel les enfants mourraient de faim par milliers.

De la spiruline contre la malnutrition

Ils apprirent que, depuis toujours, les femmes Kanembous récoltaient tôt le matin, une algue verte sur les berges du lac Tchad, puis laLa spiruline cultivée chez les Kanembous faisaient sécher au soleil, avant de la manger sous forme de galette (dihé). La spiruline faisait partie de l’alimentation de base des Kanembous, avec le mil ; notamment consommée par les femmes enceintes et durant les périodes de pénurie alimentaire. Brandily écrivait alors à l’époque « Depuis des lustres, une tribu primitive du Tchad exploite la nourriture de l’an 2000. »

A lire aussi :
La spiruline, une algue déjà cultivée chez les Aztèques
La spiruline depuis les années 1960
Spiruline et végétarisme
Critères à prendre en compte pour bien choisir sa spiruline