5 raisons de consommer de la spiruline au printemps

 

  1. Etre plus énergique

Le printemps est une saison « fatigante » : changement de rythme dû à une plus grande luminosité, carences potentielles en fin d’hiver (vitamines D, C…) La spiruline contient des vitamines, minéraux et oligo-éléments qui jouent un rôle dans le métabolisme énergétique (notamment les vitamines B1, B2 et B12).

 

  1. Stimuler les défenses immunitaires

La spiruline contient plusieurs pigments dont les phycocyanines qui auraient une action positive sur les défenses naturelles. Elle contient également du sélénium qui joue un rôle dans le fonctionnement du système immunitaire. Au printemps, ce dernier est souvent sollicité pour lutter contre les refroidissements (écarts importants de température en journée) et contre les allergies saisonnières.

 

  1. Détoxifier l’organisme

En hiver, les toxines ont tendance à s’accumuler, notamment en raison d’une alimentation plus riche et d’un manque d’activité physique. Conséquence : l’organisme exprime son mal-être à travers des troubles digestifs, émotionnels, cutanés…

La spiruline contient de la chlorophylle, un pigment connu pour éliminer les toxines et purifier les émonctoires (foie, intestins, reins, poumons, peau).

 

  1. Favoriser l’amincissement

Grâce à sa teneur en protéines végétales, la spiruline a un effet rassasiant qui permet de réguler l’appétit et donc de mieux contrôler son poids. Une action bienvenue à l’approche de l’été et des tenues plus légères.

 

  1. Préparer la peau au bronzage 

La spiruline contient du bétacarotène. Ce pigment, de la famille des caroténoïdes, intervient dans la synthèse de la mélanine, à l’origine du bronzage. Les caroténoïdes favorisent l’apparition d’un hâle uniforme ; ils exercent aussi des propriétés photo-protectrices et antioxydantes. Faire une cure de caroténoïdes au printemps est idéal pour préparer la peau aux expositions solaires intenses de l’été.

 

A lire aussi sur ce blog :

La spiruline, solution naturelle contre l’hypertension ?

Comment compenser une carence en fer ?

La spiruline, super-aliment utilisé pour lutter contre la malnutrition

Très répandue sous nos latitudes depuis une vingtaine d’années, la spiruline est également largement utilisée dans les pays en voie de développement pour lutter contre la malnutrition.

C’est en effet un aliment revitalisant d’une richesse nutritive exceptionnelle :

  • protéines végétales,
  • vitamines (B1, B2, B9, B12),
  • oligo-éléments (fer, calcium, magnésium, manganèse, potassium, sélénium, phosphore, chrome, cuivre, zinc…),
  • acides aminés,
  • pigments (phycocyanines, chlorophylle, caroténoïdes),
  • antioxydants (Super Oxyde Dismutase ou SOD).

Grâce à sa haute teneur en phycocyanines, en protéines et en micro-nutriments essentiels, la spiruline contribue à compenser une alimentation peu diversifiée et pauvre en nutriments.

Que ce soit en Afrique ou bien en Amérique du Sud, certaines tribus connaissent depuis longtemps les propriétés de la petite algue verte. Les Kanembous, une tribu vivant dans la région du Kanem (nord du Tchad), ou bien les Aztèques cultivent et consomment la spiruline depuis des temps immémoriaux.

 

A lire aussi :

La spiruline, une algue cultivée chez les Kanembous

L’association humanitaire Petits Pas

Antenna France lutte contre malnutrition

 

 

 

 

Spiruline et végétarisme

Spiruline et végétarisme

Une personne végétarienne doit accorder une grande importance à la qualité de sa nourriture et à son équilibre alimentaire. Même en consommant des produits bio, les aliments d’aujourd’hui ne couvrent pas forcément ses besoins. La spiruline peut compléter un régime végétarien.

La spiruline est une micro-algue reconnue pour sa valeur nutritive exceptionnelle. Elle est très riche en protéines complètes (60 à 70% de son poids sec) apportant de nombreux acides aminés.

Elle contient également des quantités importantes de lysine, un acide aminé essentiel que le corps ne peut fabriquer lui-même. La lysine contribue, entre autres, à la croissance des os, à la synthèse du collagène et des anticorps. Elle est aussi impliquée dans le métabolisme des glucides.

La spiruline est l’un des rares végétaux à contenir de la vitamine B12 (présente essentiellement dans les produits d’origine animale) .

La spiruline est la plus importante source végétale de vitamine D.

Elle est très riche en zinc jusqu’à 2 à 4 fois plus assimilable que les autres sources alimentaires de zinc.

Elle possède une teneur en fer d’une exceptionnelle biodisponibilité, 2 fois supérieur à celui trouvé dans la plupart des légumineuses et des viandes.

En bref, elle apporte tout ce dont les végétariens pourraient manquer. A noter que la supplémentation en spiruline se fait de façon douce, efficace et sans effets secondaires ! Alors, pourquoi s’en priver ?!!

 

Découvrez la spiruline bio Phyco+ de LT Labo

 

A lire aussi :

Critères à prendre en compte pour bien choisir sa spiruline
Spiruline : conditions de culture, conservation et certification
Commencer une cure de spiruline
10 manières d’intégrer la spiruline à votre cuisine