5 raisons de consommer de la spiruline au printemps

 

  1. Etre plus énergique

Le printemps est une saison « fatigante » : changement de rythme dû à une plus grande luminosité, carences potentielles en fin d’hiver (vitamines D, C…) La spiruline contient des vitamines, minéraux et oligo-éléments qui jouent un rôle dans le métabolisme énergétique (notamment les vitamines B1, B2 et B12).

 

  1. Stimuler les défenses immunitaires

La spiruline contient plusieurs pigments dont les phycocyanines qui auraient une action positive sur les défenses naturelles. Elle contient également du sélénium qui joue un rôle dans le fonctionnement du système immunitaire. Au printemps, ce dernier est souvent sollicité pour lutter contre les refroidissements (écarts importants de température en journée) et contre les allergies saisonnières.

 

  1. Détoxifier l’organisme

En hiver, les toxines ont tendance à s’accumuler, notamment en raison d’une alimentation plus riche et d’un manque d’activité physique. Conséquence : l’organisme exprime son mal-être à travers des troubles digestifs, émotionnels, cutanés…

La spiruline contient de la chlorophylle, un pigment connu pour éliminer les toxines et purifier les émonctoires (foie, intestins, reins, poumons, peau).

 

  1. Favoriser l’amincissement

Grâce à sa teneur en protéines végétales, la spiruline a un effet rassasiant qui permet de réguler l’appétit et donc de mieux contrôler son poids. Une action bienvenue à l’approche de l’été et des tenues plus légères.

 

  1. Préparer la peau au bronzage 

La spiruline contient du bétacarotène. Ce pigment, de la famille des caroténoïdes, intervient dans la synthèse de la mélanine, à l’origine du bronzage. Les caroténoïdes favorisent l’apparition d’un hâle uniforme ; ils exercent aussi des propriétés photo-protectrices et antioxydantes. Faire une cure de caroténoïdes au printemps est idéal pour préparer la peau aux expositions solaires intenses de l’été.

Critères à prendre en compte pour bien choisir sa spiruline

Critères à prendre en compte pour bien choisir sa spiruline

Il y a quelques semaines, L’UFC Que Choisir avait rédigé un article intitulé « Les dangers de la spiruline ». A cette occasion, Spiruline-az fait le point sur ce super-aliment en évoquant les idées reçues et les critères de choix pour bien choisir sa spiruline.

Choisir une spiruline de qualité contrôlée

une usine de spirulien dont le mode de culture est contrôlé vu de haut c'est l'un des critères à vérifier pour choisir sa spiruline

Comme toutes les algues, la spiruline puise ses nutriments dans son milieu de culture, ici les eaux douces.  La qualité de l’eau est donc un des critères de choix le plus important. Si son milieu de culture contient des polluants (métaux lourds, bactéries…), l’algue se charge en substances indésirables.

 

A l’inverse, une eau enrichie en oligo-éléments comme du fer ou du sélénium donnera une spiruline naturellement enrichie. 

Consommer des doses raisonnables de spiruline pour éviter les problèmes de transit

pantins de bois qui simule des problèmes de transit voir l'article sur les critères pour choisir sa spiruline

La spiruline est connue pour ses capacités de chélation , c’est-à-dire qu’elle puise tous les nutriments et autres substances dans le milieu dans lequel elle pousse. Une fois dans l’organisme, elle permet de le désintoxiquer des polluants et des métaux indésirables accumulés dans le côlon. Cette action peut, pendant les premières prises, entraîner des troubles du transit, avec éventuellement des selles plus molles. N’ayez pas peur si vos selles se colorent, cela s’explique par la présence de chlorophylle dans l’algue.

La dose maximale conseillée est de 1 à 5 g par jour, exceptionnellement jusqu’à 10 g/jour (sportifs de haut niveau, personnes dénutries).

Au début, mieux vaut consommer de faibles doses de spiruline : 500 mg à 1 g par jour pendant 1 semaine, puis 2 g par jour pendant une semaine… jusqu’à atteindre la dose journalière souhaitée.

Si vous suivez un régime particulier, la spiruline vous apporte de la vitamine B12

La vitamine B12 doit être apportée par notre alimentation, souvent par la viande et les crustacés, car l’organisme ne sait pas la synthétiser. Les végétariens se tournent plutôt vers la spiruline car elle fait partie des rares végétaux qui en contiennent. Mais alors cette vitamine est-elle assimilable pour l’organisme ?

Des études récentes montrent 5 grammes de spiruline apporteraient ainsi environ 73% des Valeurs Nutritionnelles de Référence (anciennement appelés « Apports Journaliers Recommandés »). La spiruline est donc une des solutions pour toutes les personnes qui manquent de vitamine B12 (végétariens, végétaliens, personnes âgées…)

 

Pour résumer, nous sommes d’accord avec le fait que « la consommation de doses raisonnables de spiruline est sans danger, sauf terrain allergique particulier » et qu’il est indispensable d’opter pour une spiruline au mode de culture contrôlé.

 

Découvrez la spiruline bio Phyco+ de LT Labo

 

A lire :

Booster ses défenses immunitaires grâce à la spiruline
Commencer une cure de spiruline
10 manières d’intégrer la spiruline à votre cuisine
Une micro-algue bénéfique pour la croissance de vos enfants
La spiruline une aide pour votre cure minceur
La spiruline pour la beauté de votre peau, cheveux et ongles

La chlorophylle

La chlorophylle

Le sang vert des plantes

Le mot chlorophylle vient du grec « khloros », qui signifie vert clair, et de « phylon », qui se traduit par feuille. C’est le pigment végétal qui est présent dans toutes les plantes et qui est fondamental pour leur survie. La chlorophylle leur est indispensable pour réaliser la photosynthèse, ce processus par lequel se crée l’oxygène en faisant interagir l’eau et le soleil. On identifie la chlorophylle au sang des plantes parce qu’elle est fort semblable à la molécule d’hémoglobine du sang qui joue un rôle essentiel dans le transport de l’oxygène.

Les vertus de la chlorophylle

  • Oxygénation de l’organisme : elle contribue à l’augmentation des globules rouges. Cela permet donc une meilleure oxygénation des cellules. Si cet aspect est bénéfique à tout organisme, il est particulièrement recherché par les sportifs qui souhaitent améliorer leurs performances et leur temps de récupération.
  • Détoxification : elle favorise l’élimination des métaux lourds et aide à nettoyer le côlon. Elle est donc idéale pour les cures détox d’intersaison ou d’après-fêtes de fin d’année.

On trouve de la chlorophylle dans les légumes et fruits de couleur verte : brocoli, artichaut, asperge, avocat, kiwi, cresson … ainsi que les plantes aromatiques : ciboulette, menthe, basilic, thym …

Et évidemment dans la spiruline : entre 1,1 et 1,5%. C’est même elle qui lui donne sa belle couleur verte.

 

Découvrez la spiruline bio Phyco+ de LT Labo

 

A lire :

Le tryptophane
Critères à prendre en compte pour bien choisir sa spiruline
Pourquoi la spiruline intéresse t-elle les sportifs ?
Spiruline : conditions de culture, conservation et certification
Commencer une cure de spiruline

Pourquoi la spiruline intéresse t-elle les sportifs ?

Pourquoi la spiruline intéresse t-elle les sportifs ?

Grâce à sa composition riche et variée, la spiruline est sans aucun doute le complément nutritionnel par excellence des sportifs.

Des nutriments pour le métabolisme énergétique et l’oxygénation cellulaire

  • Phycocyanine : protéine pigmentée de couleur bleue. Elle présente une structure moléculaire quasi similaire à celle de l’érythropoïétine, le cœur de l’hémoglobine sanguine humaine. L’organisme peut alors conserver des réserves d’oxygène suffisantes au sein du globule rouge et lui offrir un fonctionnement plus « confortable » même dans des situations d’effort intense. La spiruline est donc utile pour une meilleure endurance et récupération après l’effort. La phycocyanine possède, de plus, de puissantes propriétés anti-cox 2 . C’est donc un anti-inflammatoire naturel.
  • Fer particulièrement biodisponible (quasiment totalement assimilé). Gros avantage aussi : le fer de la spiruline est un fer chélaté (déjà lié aux acides aminés) qui améliore son absorption. L’organisme sportif a des besoins en fer 4 à 5 fois supérieurs à une personne sédentaire. Le fer contribue à une bonne oxygénation cellulaire et améliore la respiration.
  • Chlorophylle qui contribue à l’augmentation des globules rouges. Cela permet donc une meilleure oxygénation des cellules, amélioration des performances, récupération, augmentation du volume musculaire.

Des nutriments pour les muscles

  • Vitamine B9, ou acide folique, qui participe à la fixation du fer et l’anabolisme musculaire.
  • Protéines : la spiruline contient entre 60 et 70% de protéines végétales qui favorisent la reconstruction musculaire.
  • Acides aminés branchés – leucine, isoleucine, valine – particulièrement recherchés pour la prise de masse musculaire.
  • Vitamines B1, B6 et B12 dont le rôle est essentiel pour la préparation et la récupération après l’effort.
  • Vitamines D, E et A, et surtout de la provitamine A, le bétacarotène, qui élimine tout risque de surdosage
  • Oligo-éléments (sélénium, cuivre, magnésium, manganèse) qui participent aux métabolismes musculaires, neurologiques et endocriniens, tous intimement intriqués
  • Enzymes et coenzymes, facilitateurs des différents métabolismes, dont la fameuse Superoxyde trans Dismutase (SOD), puissant antioxydant

La spiruline joue donc un rôle important pour la préparation à l’effort physique et/ou prolongé, la prise de muscles, l’endurance, les performances, la récupération physiologique.

C’est pourquoi de nombreux sportifs, amateurs comme professionnels, en consomment au quotidien ou sous forme de cures.

 

Découvrez la spiruline bio Phyco+ de LT Labo

 

A lire aussi :

Témoignages de sportifs
Critères à prendre en compte pour bien choisir sa spiruline
Les effets secondaires possibles de la spiruline
Commencer une cure de spiruline
Booster ses défenses immunitaires grâce à la spiruline